MEXIQUE péninsule du YUCATAN du 09 au 20 décembre 2018


Présentation:

Le péninsule du Yucatán se trouve sur le golfe du Mexique, faisant face à Cuba et à la Floride. Elle englobe les États du Yucatán, du Quintana Roo et une partie du Campeche. Mérida est la capitale de l'État de Yucatán qui comporte 106 municipalités. L'État de Yucatán compte environ 2,1 millions d'habitants en (2015). Le Yucatán s'étend sur 38 402 km2.

 

Le Yucatán possède les plus belles plage du Mexique, aux eaux turquoises et au sable blanc. C'est donc la région la plus touristique du pays, notamment du côté de Cancún et de Playa del Carmen qui attirent leur lot important de gringos.

 

Enfin, le Yucatán est surtout l'ancien pays maya, où l'on peut visiter des sites archéologiques de premier plan comme Chichén Itzá, Tulum. pour les plus connus.

 

 

 

 

 

Notre parcours :

Départ de CANCUN et retour à CANCUN en tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre


1ER jour       LA HAVANE/CANCUN/VALLADOLID 

 

Après un peu plus d'une heure de vol, notre avion se pose à CANCUN à 12 heures 25, les formalités d'immigration effectuées, les bagages récupérés. Comme à chaque arrivée dans un nouveau pays, nous retirons de la monnaie locale à un distributeur, mes 6000 $MX (pesos mexicains) retirés soit environ 260 €. Nous empruntons la navette du loueur de voiture, AMERICA RENTAL CAR.

 

Nous avons loué sur internet chez rentalcars.com, deux mois avant de partir de FRANCE à 230€, les 11 jours avec kilométrage illimité, avec assurance supplémentaire souscrite pour la franchise et les risques de crevaison, sans cette l'assurance en sus, c'était seulement 160€. Après un peu moins de 2 heures de route sur l'autoroute (payante) rectiligne et monotone qui relit CANCUN à MERIDA. Nous arrivons à VALLADOLID à 16 heures 30. 

 

Nous cherchons et réservons sur place un hébergement dans un hostel: La casa SANRA MARIA, sise au n°185 de la calle 44, 500$MX soit 21,61 € la nuit avec parking fermé et petit déjeuner compris (propre, calme et proche de la place centrale).

 

Après nous êtes installés, fait quelques courses (supermarché ouvert le dimanche soir).

 

Le soir, nous prenons notre repas en bordure du parc FRANCISCO CANTON. La nourriture change de CUBA, elle est différente et variée. Autour du parc et dans le parc, il y a beaucoup d'animations (soirée dansante avec orchestre, groupe de danseurs Mayas...) En ce dimanche soir, tout le pays est en pleine fête de la sainte GUADALOUPE, elle se terminera le 12 décembre. Cette célébration est très suivie et a une très grande ferveur. On a vu et verra au bord des routes et autoroutes des groupes de cyclistes avec chacun une statue de la vierge sur le dos, des pèlerins courant parfois pieds nus avec une torche à la main pour ne citer que quelques exemples. 

 

2ème jour VALLADOLID/CHICHEN ITZA/IZAMAL/MERIDA 

 

Dès 9 heures, après environ 30 minutes de route, nous sommes devant l'entrée des ruines de CHICHEN ITZA le parking est pratiquement vide, il y a seulement moins de dix personnes aux caisses.

 

Prix d'entrée pour deux: 480 $MX soit 20,74 € et 28 $MX de parking environ 1,20 €

 

Le site est inscrit au patrimoine Mondiale par l'UNESCO depuis 1988. Situé près d’une autoroute qui relie les deux aéroports du Yucatán (CANCUN et MERIDA), CHICHEN ITZA est très facile d’accès : il faut compter 2h de route depuis CANCUN, 1h 1/2 depuis Mérida et 30 mn depuis Valladolid. Il est situé à 30 km au sud-ouest de Valladolid.

 

Les ruines de CHICHEN ITZA illustrent la gloire et la majesté de l'une des plus imposantes cités construites par les Mayas. Elle fut fondée au début du VIème siècle après J.-C. et abandonnée vers 670. La cité se repeupla au XIIème siècle, au moment où les Toltèques, venus du centre du Mexique, envahirent le Yucatán et se mirent à mêler leur culture à celle des Mayas. Elle fut désertée plus d'un siècle avant l'arrivée des Espagnols, sans causes connues. 

Le site présente un ensemble de pyramides, de temples et de terrasses remarquablement bien conservés. 

Nous nous dirigeons directement au jeu de pelote puis au centre du site pour voir la célèbre pyramide de CHICHEN ITZA : El CASTILLO. 

Des archéologues et numérologues ont émis l'hypothèse que cette pyramide pouvait représenter le calendrier maya sculpté dans la pierre. Quatre escaliers orientés en direction des points cardinaux comptent chacun 91 marches. En ajoutant la plate forme supérieure, nous obtenons un total de 365, soit une marche pour chaque jour du calendrier solaire.

 

Deux des quatre escaliers ont été restaurés, le temple de KUKULCAN est perché au sommet de l'édifice.  

Nous parcourons le site de long en large. 

 

Nous restons , sur place un peu plus de trois heures. Quand nous sortons, il est plus de midi, l'attente au caisse est de cinquante mètres au moins et les parking sont plein de voitures et de bus de touristes venant de CANCUN ou MERIDA. 

Il est plus que conseillé pour ce site comme pour les autres sites touristiques, de venir dès l'ouverture. Si veut profiter des lieux, prendre des photos sans avoir des dizaines voir des centaines de personnes. Surtout si on veut profiter du calme, de la beauté et de la tranquillité des lieux.

Après CHICHEN ITZA nous prenons la direction d'IZAMAL sur la route de MERIDA.

Sur un ancien site maya, la ville d’IZAMAL est un vrai plaisir visuelle. Les bâtiments de cette ville sont majoritairement de couleur jaune, la même qui recouvre l’énorme couvent franciscain en son centre.

Il est même possible de grimper au sommet d'une pyramide maya au cœur même de la ville. Les dimensions de la pyramide à sa

base sont de 200 par 180mètres.

Après se petit détour, nous reprenons la route vers MERIDA.

Hébergement : Casa la HUERTA à MERIDA sur BOOKING, chambre lit KING size, salle de bain privée, petit déjeuner inclus (chez l'habitante une mexicaine d'origine cubaine) très bien pour 17€ la nuit.

 

3ème  jour MERIDA/MUNA-UXMAL

Après le petit-déjeuner, nous allons dans MERIDA, nous voyons et visitons successivement:

Le parc SAN JUAN, la casa de MONTEJO, la cathédrale de SAN ILDEFONSO, le musée MACAY, la PLAZA de la INDEPENDENCIA, le PALACIO CANTON, le parc de SANTA ANNA.

Nous mangeons à proximité de la place centrale des gorditas (galettes de maïs avec différentes garnitures viandes et ou légumes). Après notre repas nous prenons la direction de MUNA.  


UXMAL, CAMPECHE et CALAKMUL du 11 au soir au 14 décembre 18

 

MUNA se trouve à proximité du site de UXMAL. 

Hébergement : La casa de Daniel (AIR B&B) à 18,65 € la nuit. Notre hôte, Daniel est guide sur le site touristique.

 

Le soir, nous assistons au son et lumière sur le site d'UXMAL, il est à 19h de novembre à mars et à 20h d’avril à octobre, durée 45 min. Le prix du spectacle est de 100 $MX/pers et 30 $MX pour le parking. Il nous a permis de voir le site de nuit, dommage l'histoire est relatée uniquement en espagnole (petit rappel, nous ne parlons pas et comprenons très peu la langue).

Après le spectacle nous dînons des tortas à un stand de rue sur la place du village de MUNA.

 

4ème jour MUNA - UXMAL/CAMPECHE

A 9H20, nous sommes devant l'entrée du site de UXMAL. Le site maya d’UXMAL est magnifique. Il est l’un des sites les mieux préservés de la péninsule malgré ses 1400 ans d’existence. Les détails sur les bâtiments sont impressionnants et leur état

de conservation également. Sincèrement, nous l’avons préféré au site de CHICHEN ITZA.

A titre de comparaison, à CHICHEN ITZA, il y a plus de 130 guides, ici ils sont seulement 14 (information communiqué par Daniel notre hôte). Le site est éloigné de CANCUN, il n'y a donc pas l’afflux de touristes comme à celui visité deux jours avant.

Prix de l'entrée 234$MX/pers (entrée fédérale et taxe provinciale comprises ) et 30$MX de parking.

Après plus de trois heures de visite, nous prenons la route en direction de CAMPECHE. Vers 15 heures nous arrivons à notre logement. Déposons nous sacs, puis nous visitons les environs.

 

Hébergement: LA BONITA (AIR B&B) à CAMPECHE pour 15,42€, c'est une maison avec 7 chambres, 4 chambres sont occupées par des français (ils voyagent tous 6 mois et plus) 2 autres chambres accueillent une Californienne et un anglais.


 5ème jour CAMPECHE/CONHUAS

 

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le centre fortifié de CAMPECHE a du charme. Entouré d’anciennes fortifications servant, à l’époque, à protéger les citoyens des attaques de pirates venus de la mer, le centre offre un visuel incroyable avec ses bâtiments aux couleurs pastel.

 

Nous allons au parc de SAN ROMAN, la place principale, la cathédrale de NUESTRA SENORA de la Purisma Conception IGLESIA de SAN JUAN. Nous marchons sur les remparts une des entrées se trouve à la porte TIERRA (l’accès 20$MX/pers). Puis nous allons au marché municipal tout proche acheter des fruits (mangues, bananes...) et quelques légumes, pour nos deux prochains repas.

La proximité du golfe du Mexique, les ruelles colorées, les fortifications et la quiétude de CAMPECHE font de cette ville une étape incontournable entre le YUCATAN et les CHIAPAS. 

Après avoir arpenter la ville, nous retournons récupérer nos bagages au logement et partons en direction de CONHUAS dans le centre de la péninsule. Le trajet dure environ 5 heures, nous arrivons à la nuit tombée.

 

Hébergement: CHELEEMBAL CABANAS CALAKMUL(AIR B&B) à CONHUAS pour 36,62 € la nuit. Comme son nom l'indique ce sont des cabanes, c'est rustique mais avec le confort (fenêtres sans vitrage uniquement une moustiquaire), vous avec le bruit de la nature (jungle) comme souvent nous dormons avec les boules Quies.


6ème jour CONHUAS/CALAKMUL/BACALAR

 

Nous avons très bien dormi, au réveil il fait la même température dans la cabane qu'à l'extérieur. Le petit déjeuner est typique

mexicain, il est très copieux et servi devant la cabane des hôtes. Comme indiqué dans notre guide, l'offre en hébergement est peu fourni dans cette partie de la péninsule.

Nous prenons la route vers 8 heures.

 

Nota: Il faut prévoir votre nourriture et la boisson pour la journée, il n'y a pas de point de vente sur place. Il en est de même pour le carburant, les stations service sont rares même sur la route principale.

 

La cité de CALAKMUL a été découverte au début des années 1930 par le botaniste américain Cyrus LONGWORTH LUNDELL.

Le site archéologique de CALAKMUL est difficile d’accès, puisqu’il se trouve à 60 km de l’autoroute 186 qui relie ESCARCEGA à

CHETUMAL. La route puis la piste est escarpée avec d'énormes nids de poules. Il faut compter entre une heure un quart et une heure et demie pour se rendre de l’autoroute au site archéologique. CONHUAS se trouve à quelques kilomètres de la route escarpé. Par contre, le paysage est très beau : on ne voit que des arbres et si vous avez de la chance, des oiseaux et des mammifères. C’est cet isolement au milieu de la forêt tropicale qui donne au site son charme.

 

Avant d'accéder au site nous franchissons trois péages (uniquement des paiements en argent liquide) en tout 380 $MX pour deux personnes. Le premier se trouve juste après avoir quitter la route 186 (70 $MX/pers), le second vers la mis parcours (50 $MX/pers) et le dernier à l'entrée du site (70 $MX/pers).

 

CALAKMUL signifie en maya « deux monticules adjacents ». Le mot désigne à la fois un site archéologique maya et la réserve de biosphère, le premier étant situé à l’intérieur de la seconde.

La cité maya de CALAKMUL est l’une des merveilles du Mexique, cataloguée Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, au titre de bien culturel mais aussi de bien naturel, puisque l’une des caractéristiques du site est d’être situé au cœur de la forêt tropicale.

Avec ses 600 000 hectares soit 6 000 km², la réserve de la biosphère de CALAKMUL représente 13 % du territoire total de l’état de CAMPECHE. C’est la plus grande réserve du Mexique (équivalent à un département français). Au milieu de 800 espèces de plantes et de fleurs, il est possible d’apercevoir des singes, des jaguars, des cerfs, des pumas, auxquels se mêlent insectes et serpents en tout genre.

Dès 1932, des fouilles archéologiques furent menées sur le site par l’américain SYLVANUS GRISWOLD MORLEY, mais ce n’est qu’en 1982 que commença l’exploration systématique du site. Celles-ci ont mis en évidence que CALAKMUL fut l’une des plus importantes cités mayas de la Période Classique, et la capitale d’une confédération de cités mayas appelées Royaume de KAAN ou Royaume du Serpent. Sa population a été estimée à 50 000 personnes environ.

La zone archéologique de CALAKMUL quant à elle, couvre 60 km² et dissimule 6 000 structures architecturales mayas au cœur de la jungle, dont seulement une infime partie a été mise à jour.

Pour accéder aux édifices qui ont été mis à jour par les archéologues depuis l’entrée du site, il faut marcher environ 1,5 km à travers la jungle. Puis, des panneaux indicatifs vous donnent l’option d’aller dans différentes directions, correspondant à plusieurs circuits : un circuit long, un circuit moyen et un circuit court.

Nous effectuons le circuit long, nous voyons en plus des différents monuments, nos premiers singes hurleurs, des oiseaux et même un toucan.

Grimper au sommet de l’imposante pyramide (120m de côté, 45m de haut) de la structure II est une expérience unique : de là-haut, vous aurez une vue panoramique sur la jungle qui vous entoure à des kilomètres à la ronde. Nulle présence humaine dans ce décor sauvage, pas de route, pas de constructions mis à part des temples mayas à perte de vue se détachant de la cime des arbres. Nous sommes montés au sommet de trois des pyramides, c'est de là que nous avons observé le mieux la faune (oiseaux et singes).

Durant la visite nous avons croisé moins de 50 personnes, ce site est plus que confidentiel. Avec du recule le site de CALAKMUL est notre coup de cœur du séjour au YUCATAN.

Nous quittons les lieux à 13 heures et prenons la direction de BACALAR.  Sur la route nous dépassons un camion où au moins  six personnes dorment dans la remorque (voir la dernière photo).  Après environ 4 heures de trajet, nous arrivons à BACALAR.  Nous cherchons notre logement dans le quartier pendant presque une heure. Heureusement une personne connaissait notre hôte Georgina. Il faut dire qu'au Mexique, dans beaucoup de petite ville, le nom des rues n'est pas toujours indiqué et la numérotation des habitations est quasi inexistante.


BACALAR, TULUM, COBA et CANCUN du 14 au soir au 20 décembre matin 2018

 

Hébergement 2 nuits à La Casa Del Mamey à BACALAR (AIR B&B) à 21,3€ la nuit chez Georgina (une mexicaine en couple avec un anglais) excellent accueil, hôtes supers sympas, cuisine à disposition... Ils construisent seul une deuxième maison avec deux logements et cuisine commune.

 

7ème jour BACALAR

Durant notre séjour à BACALAR, nous optons pour un un tour en bateau sur la lagune pour 500 $MX pour deux personnes soit 21,6€. La Lagune de BACALAR avec son eau turquoise est magnifique. Avec toutes les propriétés privées qui longent son rivage, il est difficiles de profiter de ses berges. C'est pour cette raison que nous avons fait le tour guidé sur le lac. Notre tour comprenait plusieurs stops baignades à deux cenotes et proche de la rive est du lac.

Nous profitons de cette petite ville assez tranquille et moins touristique que TULUM ou CANCUN nos prochaines étapes. 

8ème jour     BACALAR/TULUM

Nous passons une partie de la matinée dans notre chambre puis nous prenons la route en direction de TULUM (à 215 km).

Hébergement: Nous ne donnons pas le nom de l'hébergement AIR B&B (22,82€/nuit), il était très bruyant (hôte et voisinage), mal équipé....le commentaire que nous avons laissé sur le site est à la hauteur de notre déception (c'est le seul logement où nous avons été déçus au YUCATAN).

L'après-midi nous nous promenons dans la ville. En raison du tourisme, cette ville comme beaucoup d'autre est en pleine expansion donc en travaux.  Elle se compose d'une avenue principale où sont concentrés bars, restaurants, magasins de souvenirs, hôtels et hostels. En elle même, elle présente aucun intérêt architecturale. 

 

9ème jour   TULUM

TULUM, qui signifie "forteresse" en maya, est la seule cité que ce peuple a construit en bord de mer à l'époque postclassique TULUM est vraiment un port précolombien magnifique. Ce site est unique. Le nom préhispanique de cette cité était ZAMA, qui signifie aube, nom logique puisque sa situation géographique permet chaque jour d’observer le lever du soleil. Mais ZAMA se traduit aussi par enclos, car trois des côté du site sont entourés par des murailles, avec des tours de surveillance aux coins. TULUM connut son apogée pendant la période postclassique récente (1000 à 1250 après J.-C.) et postclassique tardive (1250 à 1550 après J.-C.). Habitée par environ 8 000 habitants (dont 200 à 300 privilégiés intra-muros), la cité est à l’époque un lieu de commerce important, l’une des plus importantes cités mayas de la région. Cire, miel, peaux (chevreuils, jaguars…) sont échangés contre la pierre volcanique aux Guatémaltèques, utile à la fabrication des haches et des pointes de flèches.

Pour la petite histoire, c’est ici que les Mayas virent apparaître les premières caravelles espagnoles en 1518.

 

Site à visiter pour son environnement, de préférence tôt le matin, il y a beaucoup de touristes.

 

Nous sommes devant l'entrée à 8 heures 30 (entrée : 70 $MX/pers, parking 180 $MX en décembre 2018).

Le site est beau, mais c'est le plus petit que nous ayons visité.

 

Infos:  Le site ouvre à 8h et ferme à 17h, mais il est préférable d’y entrer le plus tôt possible, car c’est le site maya le plus

visité avec CHICHEN ITZA. Les services d’un guide se paient 350 à 400 $MX, pour une visite de 45 minutes. Un petit train peut vous permettre d'éviter de marcher les 500 m entre les caisses et l’entrée du site. Nous n'avons pas emprunté ce moyen de transport. Vous pouvez amener vos maillots de bain pour vous baigner en contre bas du site. La période la plus agréable pour visiter s’étend de décembre à février. En juillet et en août, difficile de rester attentif aux explications d'un guide, les températures avoisinent les 40°C avec 90% d’humidité, il est très peu arboré… Bon courage… 

Nous restons moins de deux heures dans le parc, nous le quittons à 10 heures 20.

Le midi, nous mangeons dans un restaurant local dans une rue perpendiculaire à la rue principal. Au menu une omelette garnie de chorizo, jambon et champignon frais, accompagnée de riz, salade et une purée de haricots rouge (très copieux). Comme à chaque fois nous prenons un jus de fruit frais d'ananas ou mangue.

Puis, nous allons marcher le long de la plage à l'est de la ville, pendant une partie de l'après-midi. Depuis BACALAR et jusqu'à la fin de notre séjour au MEXIQUE, nous nous accordons une matinée ou une après-midi plus tranquille par ville.  

10ème jour TULUM/COBA/CANCUN  

 

COBA est un autre important site archéolo­gique maya qui se trouve à une quarantaine de kilomètres de Tulum, en allant vers l’intérieur des terres.

Parking: 50 $MX, Entrée: 70 $MX/pers. La visite s'effectue à pied ou à vélo (location), nous avons choisi l'option marche.

 

A l’époque précolombienne, cette cité rivalisait en grandeur et en beauté avec Chichén Itzá, avec qui elle se battit longtemps pour l’hégémonie de la région. C’est encore vrai aujourd’hui. Bien que le site de COBA compte moins de constructions que celui de Chichén Itzá, il possède l’une des pyramides les plus hautes de toute la zone maya. Le site de COBA est aussi bien plus sauvage que celui de Chichén Itzá. Pour y accéder, il faut traverser plusieurs kilomètres de forêt tropicale, caractéristique qui confère au site un charme de cité perdue… 

La pyramide de NOHOCH MUL (42 m de haut) est aussi impressionnante. Cette pyramide est accessible au public. Il faut absolument monter au sommet du NOHOCH MUL pour pouvoir profiter de la vue panoramique sur la région et apprécier l’immensité de la forêt tropicale.

D’après les inscriptions hiéroglyphiques trouvées sur le site, COBA serait le nom originel de la cité. COBA pourrait signifier en maya « eau trouble », car la ville de COBA s’est développée autour de cinq lacs fondamentaux pour sa subsistance. La ville couvre une superficie de 70 km² et comprend près de 6 500 constructions, dont la plupart sont encore recouvertes par la jungle.

A chaque fois que nous allons sur un site touristique, nous prenons une photo avec le téléphone du plan de site près de l'entrée. Cette photo nous permet de nous orienter et de connaître les centres d’intérêts. Les applications MAPS ME et HERE nous sont utiles aussi. Nous commençons la visite du site archéologique par groupe COBA près de l'entrée, puis le groupe D au centre. Notre marche nous conduit ensuite au groupe NOHOCH MUL au nord-est, nous montons au sommet de la pyramide du même nom. Nous finissons par le groupe MACAXOC au sud-est avant de retourner à l'entrée du parc.

Nous sommes restés un peu plus de 3 heures au marcher, au milieu des vestiges dans cette forêt tropicale. Le site est agréable et intéressant, mais moins confidentiel que CALAKMUL.

Nous mangeons du porc accompagné de légumes, guacamole etc...et un pur jus d'ananas dans un des restaurants près du lac à 200 mètres de l'entrée du parc (excellent pour 290 $MX/2 pers soit 12,5€).

Après le repas, nous nous rendons aux cenotes CHOO-HA et TAMCACH-HA qui se trouve à 6 kilomètres au sud-ouest de COBA. Le mot « cenote » (prononcez cénoté en espagnol) vient de la langue maya «ts’ono’ot » ou « d’zonot ». L’expression signifie « trou d’eau ». Les cenotes sont des puits naturels, remplis d’eau douce et parfois d’une couche inférieure d’eau de mer. Ils peuvent avoir différents aspects : certains sont ouverts à ras de terre à la manière d’un lac, tandis que d’autres sont fermés par une voûte partielle ou totale, comme une grotte.

Entrée 55 $MX/pers/cenote.

Avant de descendre se baigner dans les cenotes, comme à la piscine, il nous faut prendre une douche. Ces deux cenotes sont dans des grottes souterraines, on descend des escaliers sur une quinzaine de mètres. L'eau est très claire, un peu fraîche mais c'est plus que supportable. C'est une belle et agréable expérience.

Après ce bain, nous prenons la route en direction de CANCUN. Le trajet proposé par notre GPS nous fait emprunter une petite route. Nous traversons des villages isolés avec beaucoup de petites maisons traditionnelles.

 

A CANCUN, nous avons réserve au sud de la ville, à 3 km de chez le loueur de voiture et à moins de 5 km de l'aéroport car notre avion décolle le surlendemain à 7 h 53.

Hébergement: Chez ANGELINA (Casa con Hermoso jardin cerca del aeropuerto CANCUN AIR B&B à 21,1€/nuit) salle de bain privé, petit-déjeuner inclus, nous recommandons pour sa situation près de l'aéroport, l'accueil et la gentillesse d'Angelina et son mari.

Nous avons demandé à ANAGELINA si nous pouvions faire une machine moyennant rétribution, elle nous l'a faite gracieusement. C'est notre première machine depuis le départ. A CUBA nos différents hôtes nous demandaient : 1 CUC, l'équivalent d'un euro pour laver un pantalon ou une chemise, 0,75 pour un tee-shirt, 0,5 par sous-vêtement ou une paire de socquettes, ils lavent le linge à la main, ils n'avaient pas de machine à laver...Avec la chaleur, imaginez la facture, donc là-bas nous avons faire uniquement des lessives à la main. A chaque fois que nous quittons un pays, nous faisons en sorte d'avoir notre linge propre.

Le temps est menaçant, heureusement notre linge est sous une avancée de toit.

Le soir nous allons à pied manger des quésadillas.

 

11ème jour CANCUN

Notre dernier jour au YUCATAN est le seul est unique jour de pluie.

Nous restons dans le quartier où nous logeons et passons une jour tranquille, balade, repassage, classer les photos, refaire nos

sacs...

Nous n'allons voir les complexes touristiques ou les plages de CANCUN. Nous n'avons pas envie de passer des heures dans les embouteillages. Le mari de notre hôte travail dans un grand hôtel, il lui faut chaque soir 1h30 pour rentrer chez lui.

 

 

20 décembre CANCUN/PANAMA/SAN JOSE

Debout à 3h45, à 5 heures nous quittons le logement en voiture, nous restituons notre véhicule, la navette du loueur nous conduit à l'aéroport où nous arrivons un peu avant 6 heures du matin soit deux heures avant le décollage.

 

A l'enregistrement, la préposée nous demande un billet d'avion ou un ticket de bus justifiant notre sortie du COSTA RICA. Au COSTA RICA, nous avons prévu de nous déplacer en bus, en achetant les tickets au fur et à mesure, puis de quitter le pays toujours en bus vers le PANAMA. Nous lui montrons les billets d'avion PANAMA/SALVADOR de BAHIA comme justificatif, mais pas de ticket de bus de sortie du pays. Je refuse d'acheter de nouveaux billets. Elle connaît nos numéros de billets électroniques, elle voit que nous avons encore 5 vols réservés et payés avec la même alliance dont sa compagnie fait partie. Après plus de 20 minutes d'âpre discussion et plusieurs appels à son responsable, cette dernière est même venue. Nos bagages sont enregistrés et nous sommes autorisés à embarquer, sans rien acheter en plus (ce fût très tendu).

 

Notre vol n'est pas direct, nous faisons CANCUN/PANAMA, à l'aéroport de PANAMA nous avons deux heures d'escale puis nous prenons un autre vol pour SAN JOSE.   


BILAN

 

Le bilan est plus que positif, nous avons passé un excellent séjour.

 

Nous avons vraiment aimé les sites Mayas de CALAKMUL, UXMAL et COBA pour leur authenticité, leur calme et la nature (faune et flore). Un peu moins TULUM et CHICHEN ITZA, ils font trop parc d'attraction en raison du trop grand nombre de touristes (proche de CANCUN). A titre d'exemple à CHICHEN ITZA vous avez des dizaines de stands d'artisanat local en plein cœur du site.

Nos villes coup de cœur sont CAMPECHE, MERIDA, VALADOLID et UXAMAL pour l'architecture, le dépaysement, l'ambiance et l'authenticité.

Autre point de satisfaction la nourriture, nous avons bien mangé, nous avions peur de mangé trop épicé. Les plats sont un peu épicé. Si vous voulez manger plus épicé, vous avez à disposition toujours des épices pour relever votre nourriture, Rien à voir avec certains pays en ASIE, où là-bas c'est épicé même quand vous demandez

« no spicy » (non épicé).

La région du YUCATAN est plus reposante. Quand on déplace dans une ville ou un lieu touristique, nous ne sommes pas abordé et sollicité, comme dans le pays visité précédemment (CUBA).

 

 

DEPENSES YUCATAN

TRANSPORT

340,42 €

HEBERGEMENT

239,25 €

ALIMENTATION

122,56 €

VISITES

118,16 €

FRAIS BANCAIRES

19,43 €

TOTAL

839,82 €

 

 

Le budget prévisionnel prévoyaient 770 € pour les 11 jours. Nous avons dépassé de 70€ soit environ 10%. 

 

 

Les dépenses de transport comprennent la location de la voiture, le carburant et les péages autoroutier. Nous avons parcouru 1 700 km.

 

Les frais bancaires tiennent comptes des commissions : prélevés par la banque locale à chaque retrait au distributeur et les frais de notre banque en ligne pour les retraits au distributeur ainsi que les paiements carte en monnaie locale.

 

 

NOTA : les réservations AIR B&B entraîne aucun frais bancaire, nous effectuons le règlement en euro.